Guide d’utilisation et d’entretien de vos culottes menstruelles Perdième

Culotte menstruelle motif Osaka portée dans la salle de bain

Vous avez vu un reportage télévisuel sur l’essor de la culotte périodique ? Une amie vous a parlé de son expérience plus que positive avec ce produit qui lui change la vie ? Ou bien vous avez lu plusieurs posts Instagram promouvant ce nouveau mode de protection ? Cela a éveillé votre curiosité. À raison ! La culotte menstruelle, c’est LA protection périodique saine, confortable, économique et écologique.

Vous aimez le concept mais n’osez pas encore sauter le pas. En tant que non-initiée, vous vous interrogez sur la pertinence et la durabilité de cet investissement. Ou alors, ça y est, vous avez passé votre première commande, venez de recevoir votre colis et n’avez qu’une hâte, tester votre nouvelle lingerie. En tant que novice, vous vous demandez comment bien la porter et l’entretenir pour une utilisation maximale

Rassurez-vous, on vous donne toutes les explications dont vous avez besoin pour profiter des avantages de vos culottes de règles Perdième aussi longtemps que possible. Suivez le guide !

Bien utiliser votre culotte menstruelle

Testez au début, pour vous sentir libre ensuite

Au cours des premiers mois, n’hésitez pas à faire des essais pour vous familiariser avec votre récente acquisition. Comme pour tout changement, il est normal de passer par une période d’adaptation. Prenez le temps de vous approprier ce sous-vêtement nouvelle génération, pour ancrer au mieux cette habitude dans votre quotidien.

Testez votre culotte en toute tranquillité, par exemple uniquement la nuit, ou seulement chez vous, pour vous faire une idée de son pouvoir d’absorption par rapport à votre flux. Une fois en confiance et sûre de son fonctionnement, vous vous sentirez plus à l’aise et pourrez étendre son utilisation en journée et hors de votre domicile.

Adaptez son emploi à votre flux menstruel

Oubliés les serviettes et tampons jetables que vous deviez penser à changer plusieurs fois par jour. Sa capacité d’absorption équivalente à 2-3 tampons normaux vous permet de porter votre dessous jusqu’à 10 h d’affilée. Cette durée est une moyenne estimée qui dépend bien évidemment de la nature de votre flux menstruel. 

Pour les flux très légers à moyennement abondants, votre sous-vêtement, une fois enfilé, se fait oublier et vous n’avez plus besoin de vous en préoccuper jusqu’au soir. 

Pour les flux très abondants, il vous sera probablement nécessaire de coupler votre culotte de règles avec une protection périodique complémentaire, telle que la cup menstruelle, ou bien de la changer en cours de journée. L’idéal est alors de disposer de plusieurs exemplaires, pour emporter avec vous une culotte de rechange. Une petite pochette peut s’avérer utile pour transporter ce modèle de remplacement et y glisser la première culotte une fois le changement fait. Cette alternance vous permet d’être protégée sans interruption et de manière égale tout au long de votre cycle, d’user votre lingerie plus lentement et de faciliter le roulement entre chaque lavage.

Bien entretenir votre culotte menstruelle

Malgré un certain coût à l’achat, la culotte périodique est une option pérenne vite rentabilisée car réutilisable jusqu’à 3 ans. Elle pourra ainsi vous accompagner pendant de nombreux cycles, à la seule condition que vous en preniez soin. 

Avant la première utilisation

Les culottes menstruelles Perdième sont doublées intégralement en coton bio traité antibactérien, garantissant hygiène et absence d’odeurs. Cependant, il est fortement recommandé de laver votre culotte avant la toute première utilisation, comme pour tout vêtement neuf que vous mettez en contact direct avec votre peau. De plus, ce premier lavage a pour effet de densifier la fibre de la zone absorbante, en viscose de bambou, et ainsi d’en développer le pouvoir d’absorption. Passez donc votre dessous à la machine avec le reste de votre linge à 40 °C tout au plus – une seule fois suffit – et laissez-le sécher à l’air libre. 

Ensuite, vous allez prendre le coup de main très vite, en suivant les trois étapes successives d’une procédure de nettoyage simple et efficace. 

Une routine d'entretien facile à adopter, avec nos recommandations à chaque étape

  • Étape 1 : le rinçage

Dès que vous retirez votre culotte, rincez-la sous l’eau froide du robinet pour éliminer le maximum de sang capté par l’insert absorbant et essorez-la à la main. Répétez l’opération jusqu’à ce que l’eau soit claire. Si vous décidez de ne pas la mettre à la machine tout de suite après, laissez-la sécher à l’air libre en attendant la prochaine lessive.

-> Recommandations :

  • Veillez à ce que l’eau soit froide ; tiède ou chaude, elle favorise la fixation des taches sur le tissu car la chaleur cuit les matières organiques comme le sang. Même si elle reste totalement fonctionnelle, votre culotte perdrait un peu de sa splendeur en gardant les traces de vos menstruations précédentes.
  • Il n’est pas nécessaire de faire tremper votre culotte, même en cas de règles abondantes ; rinçage et essorage à la main suffisent.
  • Pour éliminer des taches très imprégnées, il est possible de prélaver la culotte en la frottant délicatement – sans brosse – avec un savon bio détachant.
  • À l’essorage, évitez de tordre trop fortement le vêtement pour conserver sa forme et ses propriétés techniques. 
  • Si vous optez pour la culotte périodique dans le cas de légères fuites urinaires ou de pertes vaginales, vous pouvez éventuellement sauter cette étape et passer directement à la suivante.

 

  • Étape 2 : le lavage

Votre culotte menstruelle est adaptée au passage en machine : lavez-la simplement à basse température – à 40 °C maximum – avec le reste de votre linge, en sélectionnant un essorage léger

-> Recommandations :

  • Inutile de prévoir une machine spécialement dédiée à vos dessous périodiques ; une fois rincés, ils ne risquent pas de salir les autres pièces de votre garde-robe.
  • Votre lingerie menstruelle est délicate ; les fermetures éclair des autres vêtements ont vite fait d’accrocher sa fine dentelle ou ses coutures. Nous vous conseillons de la placer dans un petit filet de lavage spécifique, pour préserver sa forme et son aspect esthétique. Si vous n’en avez pas, nous vous invitons à vous procurer celui proposé par Perdième.
  • Ne dépasser pas les 40 °C ; la partie absorbante pourrait en être altérée.
  • Si vous le préférez, vous pouvez nettoyer votre culotte de règles à la main, avec une lessive ou un savon appropriés, mais il est préférable de la passer en machine au moins une fois à chaque fin de cycle pour s’assurer de l’élimination de toute bactérie.
  • Pour le respect de votre corps, privilégiez une lessive douce, hypoallergénique, de préférence bio et la plus clean possible, sans substances chimiques tels que paraben et parfum synthétique.
  • Pour ne pas endommager le tissage de la zone absorbante sensible aux produits chimiques et ne pas altérer ses qualités d’absorption, n’utilisez ni lessive ou savon gras – savon de Marseille, savon noir, savon d’Alep – car ils ont tendance à moins bien se rincer et à boucher les pores de l’insert, ni adoucissant ou assouplissant – notre microfibre est déjà ultra-douce –, ni détachant ou produit corrosif de type javel, cristaux de soude, vinaigre blanc, qui pourrait agresser et détériorer les tissus.

 

  • Étape 3 : le séchage

Une fois votre culotte propre, étendez-la et laissez-la sécher à l’air libre, sans source de chaleur artificielle à proximité. Une fois parfaitement sèche et opérationnelle, vous avez le choix de la mettre de nouveau au cours du même cycle ou de la ranger en attendant votre prochaine période de menstruations. 

-> Recommandations :

  • Bannissez sèche-linge, radiateur et sèche-cheveux ; bien que la culotte menstruelle soit un peu plus longue à sécher en raison de ses différentes épaisseurs, l’usage de telles sources de chaleur risquerait de fragiliser le film imperméable antifuite.
  • Pour la même raison, nous vous déconseillons le repassage.
  • Retourner votre culotte afin que le fond, plus dense, soit tourné vers l’extérieur est une petite astuce efficace pour faciliter et accélérer le séchage. 

 

Si vous étiez déjà sensible aux garanties de confort et de sécurité que vous offrent les culottes menstruelles Perdième, vous savez désormais qu’elles sont économiques et faciles à entretenir

En résumé, la routine d’entretien de votre culotte de règles, c’est : 

  • Rinçage immédiat à l’eau claire ; 
  • Lavage en machine au maximum à 40 °C avec une lessive douce ; 
  • Séchage complet à l’air libre. 

À présent, vous avez toutes les cartes en main pour garder votre protection intime Perdième (presque) comme neuve pendant de longues années.

 

Co-écrit par Camille Dugornay et Flavie Thevenoud