Le maillot de bain menstruel : mythe ou réalité ?

Maillot de bain menstruel Perdième

Pendant leurs règles, les personnes menstruées oscillaient jusqu’à présent entre deux options pour la gestion de leurs activités aquatiques. Soit elles y renonçaient durant cette période du cycle menstruel, soit elles portaient une protection hygiénique interne comme le tampon ou la cup. Désormais, une troisième solution s’offre à elles : le maillot de bain menstruel. Cousin de la culotte de règles, il est fait pour absorber le flux menstruel lors de la baignade et des activités qui se pratiquent généralement en tenue de bain (natation, bronzette, sports nautiques, etc.). Mais nombreuses sont celles qui doutent de la capacité du maillot de bain périodique à tenir ses promesses. Cela fonctionne-t-il vraiment ? Peut-on réellement aller dans l’eau ? Peut-il se porter à la mer tout autant qu’à la piscine ? Réponse aux questions clés que les non-initié(e)s se posent sur le maillot de bain de règles.

Le maillot de bain menstruel, qu’est-ce que c’est ?

Le maillot de bain menstruel est un vêtement spécialement conçu pour se baigner quand on a ses règles. Destiné aux personnes menstruées, il recueille et retient le sang des menstruations lors de la pratique d’activités liées à l’eau. Il résulte de la fusion ingénieuse d’un maillot de bain classique et d’une serviette hygiénique lavable. Par conséquent, il combine les propriétés spécifiques et intéressantes de ces deux éléments : élasticité, ajustabilité et séchage rapide du maillot de bain traditionnel ; pouvoir d’absorption, barrière antifuite, neutralisation des odeurs et réutilisation sur le long terme de ce type de protection périodique.

Pourquoi porter un maillot de bain de règles ?

Que ce soit au quotidien ou en vacances, porter un maillot de bain de règles permet entre autres :
  • de remplacer, de varier ou de compléter les protections hygiéniques utilisées d’ordinaire pour la baignade, soit tampons hygiéniques et coupes menstruelles ;
  • d’échapper aux éventuelles douleurs ressenties à l’insertion et au retrait des protections intravaginales lorsque le flux menstruel est très léger, en début et en fin de règles ;
  • de se prémunir contre certains risques, tels que le syndrome du choc toxique menstruel ;
  • de s’alléger l’esprit de quelques inquiétudes, comme la crainte de la fuite ou la peur de la ficelle qui dépasse et qui déteint sur le maillot ;
  • d’avoir le plaisir de participer à des activités ludiques, sans regarder avec envie la famille ou les amis qui s’amusent bien tous ensemble ;
  • de continuer à bénéficier des multiples bienfaits de sa séance de natation habituelle ;
  • de laisser tomber le pantalon ou le short et de se rafraîchir en cas de fortes chaleurs ;
  • de profiter complètement de son séjour touristique ou sportif.

Chiller en maillot de bain menstruel

Le maillot de bain menstruel fonctionne-t-il vraiment ?

Le maillot de bain périodique vise à recueillir le sang perdu pendant les menstruations. Il est donc conçu de façon à remplir au mieux cette fonction.
 
Le maillot de bain de règles Perdième comprend ainsi :  
  • une partie centrale technique au niveau de l’entrejambe, spécifiquement fabriquée pour capter et retenir les pertes menstruelles ;
  • un tissu extérieur en élasthanne, matière privilégiée pour ce type de vêtement du fait de ses propriétés d’élasticité, de souplesse, de résistance et de séchage rapide.
 La partie technique est elle-même composée :
  • d’un tissu en fibre de coton au fort pouvoir absorbant, mais qui ne gonfle pas au contact de l’eau ;
  • d’un film imperméable et étanche, barrière antifuite et antitache, qui empêche le transfert de sang à l’extérieur du vêtement.

Grâce à cette conception à cette composition particulières, le maillot de bain menstruel Perdième assure son rôle de protection périodique réutilisable adaptée à la baignade. 

Composition maillot de bain menstruel Perdième

À qui s’adresse le maillot de bain de règles ?

Bien évidemment, ce type de maillot n’est pas adapté à tous les flux. Aucun modèle n’est capable de recueillir des règles abondantes ou très abondantes. Il n’est donc pas indiqué dans le cas de ménorragies ou des lochies de début de post-partum.
 
D’une capacité d’absorption d’environ 10 ml, soit l’équivalent d’un à deux tampons moyens, le maillot de bain menstruel Perdième peut être utilisé :
  • seul, pour absorber les spottings, les flux menstruels légers – tout au long de la menstruation ou seulement en début et fin de règles –, ainsi que d’autres pertes intimes de faible intensité – pertes vaginales et petites fuites urinaires ;
  • en complément d’une autre protection hygiénique interne, pour recueillir les flux menstruels abondants et éviter les débordements.
Seul ou combiné, il permet aussi d’anticiper l’arrivée des menstruations, rarement pile à l’heure sans contraception hormonale.
 
Il est d’autant plus recommandé pour :
  • celles qui ont peur d’insérer une protection périodique dans leur vagin ou qui risquent d’en souffrir, telles que les adolescentes ou les femmes atteintes d’endométriose ;
  • celles qui redoutent ou qui ont déjà eu le syndrome du choc toxique menstruel ;
  • celles qui pratiquent le flux instinctif libre.

Peut-on se baigner avec un maillot de bain menstruel ?

La réponse est oui. Le maillot de bain de règles, comme son nom l’indique, est avant tout un maillot de bain ! Il est donc fait pour aller dans l’eau, pour y nager énergiquement ou pour y barboter tranquillement. Les matières qui le constituent permettent son immersion en milieu aqueux, sans risque de gonflement. Personne ne se retrouve avec la désagréable sensation de se promener avec une éponge gorgée d’eau dans la culotte ! Grâce à l’action combinée du coton absorbant, du film imperméable, du tissu stretch et des élastiques qui maintiennent le tout bien en place au contact du corps, le sang ne peut pas filer dans l’eau. Aucun danger de laisser une trace gênante sur son passage.
 
De plus, nul besoin de choisir entre piscine et plage : les deux sont possibles. Le maillot de bain menstruel Perdième est multiusage. Son tissu extérieur en élasthanne résiste à la fois au chlore de l’eau traitée des bassins et au sel naturel des mers et des océans.
 

Combien de temps peut-on porter un maillot de bain de règles ?

Il n’y a pas de règles (!). Cela dépend de chaque individu, de la nature du flux, du contexte et de son ressenti. Dans le cas de pertes très légères à légères, il est possible de le garder durant plusieurs heures, pour une séance complète de sport ou même une journée de vacances entière. Pour les flux abondants, il est très fortement conseillé de le coupler avec une protection interne ; c’est alors cette dernière qu’il faudra veiller à changer ou à vider fréquemment. Dans ces bonnes conditions d’utilisation, il n’est pas nécessaire de changer de maillot, même entre chaque baignade.

Bas de maillot de bain menstruel Perdième

Le maillot de bain menstruel est-il suffisamment discret ?

Malgré sa large surface pour une absorption maximale – 3 cm sur le devant et 8 cm dans le dos –, la partie technique des maillots de bain de règles Perdième est indétectable. Elle a une épaisseur d’environ 1 mm seulement et ne présente aucune couture externe. Ni effet couche, ni bruit qui fait « tchouik-tchouik » en bougeant. De l’extérieur, il ressemble à un maillot de bain tout à fait normal.
 
 
Se baigner même lorsqu’on a ses règles, c’est désormais possible avec le maillot de bain périodique. Été comme hiver ; en extérieur comme en intérieur ; en eau douce, salée ou chlorée. Toujours sceptique ? Le meilleur moyen de s’en assurer, c’est de le vérifier par soi-même ! Testez le maillot de bain menstruel Perdième, pour profiter de baignades et de moments de détente librement et sereinement tout au long de l’année.

 

Écrit par Camille Dugornay